Table des matières

Questions sur la Fédération

Questions sur la cote

Questions sur les tournois

 

Vendez-vous du matériel d’échecs ?

Nous vendons du matériel de tournoi, comme le Guide de l’organisateur, des cartons d’appariements et des grilles de tournois. Nous vendons aussi le Cours complet d’échecs.

Retour à la table des matières

 

Que-ce qu’une cote ?

Une cote est un nombre variable situé entre 0 et 3000 qui se veut une évaluations numérique de la force d’un joueur. Le but poursuivi par le système des cotes est de permettre des comparaisons valables de la force des joueurs. Pour savoir si un joueur est maître ou expert, ou si tel joueur est plus fort qu’un autre, ou encore si un joueur s'est amélioré en un temps donné, il faut se situer à l’intérieur d’un cadre de référence qui donne un sens à toutes ces questions. On essaie, par un système de cote, de quantifier la notion de force aux échecs, ce qui réduit le problème, forcément complexe, de l’évaluation qualitative de la force des joueurs, à une simple comparaison de deux nombres, les cotes.
Retour à la table des matières

 

Que-ce qu’un maître ?

Un autre avantage de la cote est de pouvoir distinguer les joueurs qui se démarquent et de leur attribuer des titres qui font état de cette distinction, comme celui d’expert et maître. On devient expert en atteignant 2000, puis maître en se maintenant durant 25 parties au-delà de 2200.
Les titres internationaux sont obtenus en disputant des parties cotées par la Fédération Internationale des Échecs. Les critères sont beaucoup plus complexes mais, globalement, maître FIDE correspond à 2300, Maître International (MI) à 2400, et Grand-maître international à 2500.
Retour à la table des matières

 

Cote d’appariement, cote de performance, cote finale ?

Il y a trois cotes sur les rapports de tournoi de la FQE, ce qui peut devenir difficile à démêler.
La cote d’appariement : Si le joueur membre de la FQE, c’est sa cote initiale. C’est la cote finale du dernier tournoi coté. Si, par contre, le joueur n’a pas de cote FQE mais qu’il a une cote étrangère, celle-ci peut être utilisée, avec ou sans ajustements, à des fins d’appariements, pour placer le joueur dans la bonne section et lui donner droit aux prix. Ainsi, la cote d’appariement n’est pas  nécessairement une cote FQE et n’a aucune valeur dans le processus de cotation.
La cote performance :  C’est l’évaluation de la performance d’un joueur dans un tournoi. Autrement dit, c’est la cote qu’il aurait s’il jouait toujours précisément à ce niveau. C’est à partir d’elle que les variations de cote sont calculées. Elle dépend du score du joueur et de la cote de ses adversaires (vaincre un joueur plus faible augmente moins la cote performance que vaincre un joueur plus fort, par exemple)
La cote finale : C’est la cote après modification. Elle dépend de la différence entre votre cote performance et votre cote. Si vous jouez constamment au-dessus du niveau représenté par votre cote, votre cote tendra à monter. La cote finale de ce tournoi sera votre cote d’appariement du prochain.
Retour à la table des matières

 

Ma cote varie beaucoup plus vite que les autres. Est-ce une erreur ?

Durant vos 25 premières parties cotées FQE, votre cote fluctuera très rapidement à cause du faible échantillon de parties ; on cherche à vous situer à une cote de départ qui représente bien votre force. Après vos 25 parties, votre cote variera à une vitesse normale, soit moins de 100 points par tournoi, et parfois près de 0, lorsque votre performance se rapproche de votre cote.
Retour à la table des matières

 

Vais-je perdre de la cote en jouant contre un sans cote ?

Pour les appariements, on attribue une cote de 0 à un joueur sans cote, mais il serait injuste d’utiliser 0 pour la cotation parce que s’il avait une cote qui représente sa force, ce ne serait très probablement pas 0. Pour pallier à ce problème, on utilise sa cote- performance dans le tournoi pour la cotation. Si vous avez joué contre un sans cote qui a joué comme un 1600 dans le tournoi, vous avez joué contre un 1600.
Retour à la table des matières

 

Que-ce qui arrive si je suis en retard à un tournoi ?

Si votre adversaire est présent, votre temps commence à s’écouler dès le début officiel de la ronde. L’adversaire peut réclamer le gain par défaut si vous êtes encore absent une heure après le début planifié de la ronde. Par exemple, si la ronde est planifiée pour 19 :30 et qu’elle ne commence finalement qu’à 20 :00, vous devez quand même vous présenter avant 20 :30 pour éviter la défaite par défaut.
Retour à la table des matières

 

Puis-je jouer dans n’importe quelle section si je suis sans cote ?

La cote permet de séparer les joueurs en fonction de leur niveau approximatif. Un joueur sans cote, même étrangère, ne peut être classé dans une des catégories. Pour assurer une belle expérience de tournoi au joueur sans cote tout en restant juste pour les joueurs des sections, le joueur peut jouer dans la section de son choix, mais ne sera admissible à tous les prix que dans la section ouverte, où il aurait pu jouer peu importe sa cote s’il en avait eu une. Dans les autres sections, il est admissible aux pris spécifiques aux sans cote, ainsi qu’à 100$ s’il gagne un prix régulier.
Retour à la table des matières

 

Quelles sont les règles de base d’un tournoi ?

• Vous ne pouvez quitter votre échiquier lorsque c'est à vous de jouer
• Vous pouvez parler aux autres joueurs, mais jamais d’une partie ou d’échecs en général.
• Vous ne pouvez pas consulter d’appareil électronique ou de livres d’échecs
• Vous ne pouvez pas parler dans la salle de tournoi, passer la chaîne devant l’estrade s’il y en a une, ni déranger un joueur assis à sa place.
Retour à la table des matières

 

Que-ce qu’un bye ?

C’est une ronde de repos, qui peut être demandé par le joueur avant le tournoi, et qui vaut un demi-point. Il arrive qu’un joueur n’ait pas d’adversaire dans une section qui contient un nombre impair de joueurs. Dans ce cas, le bye vaut un point complet.
Retour à la table des matières

 

Comment fonctionnent les appariements ?

Les joueurs sont appariés selon le système suisse, qui est plutôt complexe. Le principe de ce système est de faire jouer ensemble des joueurs qui ont le même score ou, à la rigueur, un score semblable. Pour apparier les joueurs qui ont le même score, on les classe selon la cote, on les divise en deux moitiés, et les premiers de chaque moitié s’affrontent, les deuxièmes aussi, et ainsi de suite. Si un nombre impair de joueurs ont le même score ou que trop d’entre eux se sont déjà affrontés, le plus haut coté peut jouer contre un joueur de score plus élevé, et le plus bas coté peut affronter un joueur de score moins élevé.
Retour à la table des matières

 

Qu’arrive-t-il si deux joueurs finissent le tournoi avec le même score ?

S’il y a égalité à la fin du tournoi, elle doit être brisée. Dans cette situation, il existe un grand nombre de méthodes qui ont toutes leurs avantages et leurs désavantages. Globalement, la tendance est aux méthodes qui utilisent la cote ou la performance des adversaires, alors en gros, si deux joueurs ont le même score, c’est celui qui a affronté le plus d’opposition qui mérite le prix.
Retour à la table des matières